27 janvier 2010

  Aujourd'hui, j'ai pas encore touché une aiguille et je ne sais pas si je vais avoir le courage de la faire. Je ressens très fort l'appel du divan et je m'imagine lovée sous mon plaid. Et pourtant je sens que ça me ferait du bien de tirer mon aiguille. Alors rien que de l'écrire, l'envie me viens.   En attendant, suite de la série bidouille...   Un porte clé à double message pour moi, adressé aux clés ou à la personne à qui il sera offert.
Posté par sylviepalestrina à 19:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]